Contrôler quelqu’un, peu importe qui, est une réaction égoïste

Contrôler quelqu’un, peu importe qui, est une réaction égoïste

Avez-vous déjà reçu des ordres de vos parents ?

Combien de fois avez-vous suivi les règles des autres en position d’autorité ?

Est-ce que vous avez souvent été obligé d’exécuter les exigences des autres ?

Comment a été votre sentiment à cet instant ?

Avez-vous remarqué que lorsque quelqu’un nous contrôle, il obtient ce qu’il veut, mais lorsque quelqu’un nous libère du contrôle, alors nous obtenons ce que nous voulons ?

Y-a-t-il une autre façon de voir les choses afin de satisfaire nos désirs sans causer des divisions et des conflits dans les relations ?

 

Imiter nos prédécesseurs pour mieux contrôler les autres

Imiter est une absence de choix libre qui produit les mêmes croyances et les mêmes résultats.

Le contrôle s’observe par les ordres donnés, en se faisant dire quoi faire ou ne pas faire, et par conséquent, nous devenons un instrument, un outil ou un moyen pour réaliser les désirs des autres.

Est-ce que c’est notre nature humaine de vivre sans liberté ?

Le contrôle se produit quand vous croyez avoir besoin de quelqu’un pour votre bonheur ou votre survie et que vous pouvez perdre cette chose essentielle. Vous réagissez en obligeant les autres à faire ou ne pas faire quelque chose afin de ne pas perdre ou manquer ce dont vous avez besoin et ainsi en dépendre.

La personne qui se croit supérieure, qui se croit plus importante que les autres, qui veut le pouvoir sur les gens, cherche à imposer des règles à suivre pour les contrôler afin de réaliser ses ambitions de pouvoir, sans égard aux sentiments de l’autre.

 

Vous n’avez pas à contrôler les gens pour obtenir ce que vous voulez !

 

Contrôlez-vous les gens que vous aimez ?

Avez-vous remarqué combien nous sommes à l’aise pour contrôler les gens qui sont proches de nous comme nos enfants, notre conjoint, nos employés, nos amis et rarement les inconnus ?

Que se cache-t-il en arrière des obligations à faire ou ne pas faire, des règles imposées, des comportements moraux à suivre ?

Pourquoi obliger les gens que nous aimons à faire ou ne pas faire quelque chose au nom de l’amour, de l’amitié, du travail ou autres façons de les contrôler ?

Si cela ne vous plaît pas de vous faire contrôler, est-ce possible que cela ne plaît pas aux gens que vous dites aimer ?

Si cela vous plaît de vous faire contrôler, est-ce possible que cela ne plaît pas aux autres ?

De quelle façon aimeriez-vous être traité, être respecté ?

Et la liberté de choisir, n’est-elle pas le choix le plus élevé dans une relation, dans toutes les relations ?

 

L’expression de l’amour est la liberté, et non l’esclavage !

 

Dans l’obligation, il n’y a pas de choix possible, donc pas de liberté

Dans une relation, vous n’avez aucune obligation, vous n’avez que des occasions.

Ne faites jamais rien, dans une relation, par sentiment d’obligation, car les obligations et les règles sont ce que vous n’êtes pas, ce que votre nature humaine n’est pas.

Il faut voir les choses telles qu’elles sont afin de les accepter, les comprendre et ainsi choisir consciemment autre chose et non de choisir inconsciemment la même chose.

L’obligation existe afin de prendre conscience de ce que l’obligation n’est pas et ainsi avoir un choix conscient. Sans ce choix, aucun choix n’est possible, donc aucune liberté de choisir.

Cette conscience entre en existence lorsque nous acceptons sans jugement, cette réalité autour de l’obligation, cette réalité illusoire afin de connaître qui nous sommes vraiment et puis l’expérimenter afin de sentir notre grandeur au travers la relation et non d’utiliser les relations pour se faire reconnaître comme quelqu’un d’important, comme quelqu’un ayant du pouvoir sur les autres. La différence est vaste !

Par conséquent, il existe quelque chose de plus simple et de plus grandiose pour vous que de contrôler les autres au moyen de l’obligation afin de réaliser tous vos choix et tous vos désirs !

Et cela, sans créer des disputes, des conflits et des guerres de pouvoir.

 

Il suffit de comprendre l’intérêt personnel

Lorsque vous donnez des ordres à quelqu’un, en réalité vous cherchez à satisfaire vos intérêts personnels uniquement. Il n’y a pas de relation juste, donc aucun amour par cet égoïsme.

Dans la plupart des cas, vous n’êtes pas conscient de ce que sont vos plus grands intérêts et alors par habitude, vous ordonnez à l’autre de faire l’action ou ne pas faire l’action.

Vous n’agissez pas, car vous n’êtes pas conscient qu’il existe quelque chose de plus motivant pour vous que de dicter aux autres quoi faire.

L’intérêt n’est pas l’action, mais le résultat souhaité de l’action, ce qu’est en fait, la motivation, un motif d’action.

Que se passerait-il, si au lieu d’ordonner à l’autre quoi faire, vous choisissez de lui poser une question sans lui dire quoi faire tout en insérant son intérêt personnel et en lui offrant la liberté de choix ?

 

Les questions ont plus d’impact que les ordres

Par exemple, par habitude inconsciente vous pouvez ordonner à vos enfants « va faire ton lit ».

Pour ma part, je préfère poser une question comme « As-tu une idée comment faire pour que tes amis et tes parent puissent apprécier la propreté dans ta chambre ? »

Dans bien des cas, ils sont déjà partis faire leur lit. Mais si votre enfant ne le sais pas, alors il pourrait vous poser une question pour le savoir. Et ce qui fonctionne est de répondre en laissant la liberté de dire non.

Comme par exemple « ton lit n’est pas fait, mais tu n’es pas obligé de le faire, c’est juste une occasion pour démontrer combien tu es propre à tes yeux ainsi qu’aux yeux de tes amis et de tes parents ».

Ce qui compte est de toujours créer des occasions afin que l’autre trouve son idée, sa solution à faire et non lui ordonner, car lorsque nous trouvons nous-mêmes le moyen, alors l’intérêt personnel produit immédiatement l’initiative personnelle ou la motivation.

À vous maintenant de trouver vos propres idées afin de ne pas avoir le pouvoir sur les gens, mais bien le pouvoir avec les gens et ainsi créer des relations justes et aimables !

 

Êtes-vous prêt à montrer l’exemple de ce qu’est un être humain éveillé ?

Si vous êtes ce genre de personne, nous pouvons faire évoluer notre conscience et celle des autres dans le but de créer un monde différent. Pour cela, je vous offre gratuitement la création de ces 4 outils essentiels.

 

Éveillez le monde avec nos 4 outils gratuits