L’autorité ne fait pas partie de la nature de l’être humain

L'autorité ne fait pas partie de la nature de l'être humain

Il est intéressant de noter que nous tous, sans exception, avons reçu des ordres à faire ou ne pas faire et ainsi accepté par la peur, l’existence de l’autorité dans nos vies et par le fait même, nous avons contribué à vivre sans aucune conscience de la liberté, même si nous en parlons souvent.

  • Qui n’a jamais contesté l’obéissance de ses parents ?
  • Qui n’a jamais été en colère contre quelqu’un qui tentait de le contrôler ?
  • Qui n’a jamais été contre l’esclavage, l’oppression ou la dictature ?
  • Qui n’a jamais protesté contre les devoirs exigés par les professeurs ?
  • Qui n’a jamais rouspété contre les lois et les règlements imposés par les dirigeants ?
  • Qui n’a jamais grogné contre les ordres d’un patron à son travail ?
  • Qui n’a jamais haï les conditions pour ne pas perdre quelque chose ou quelqu’un ?

Toutes ces réactions démontrent notre désaccord, notre opposition, notre colère, car nos sentiments sont nos vérités à notre sujet.

Si je me sens bien c’est qui je suis, si je me sens mal c’est qui je ne suis pas, mais qui doit exister pour avoir la possibilité de choisir entre les deux.

Comment pouvons-nous avoir ces réactions malgré le fait que nous n’avons rien perdu comme liberté déjà acquise ?

Perdre sa liberté est une illusion, car pour perdre quelque chose, il faut d’abord l’avoir déjà connu afin de reconnaître son existence !

Par conséquent, la liberté fait déjà partie de la nature de l’être humain et l’autorité est l’obstacle majeur pour prendre conscience de la liberté.

 

À vouloir tout contrôler, on détruit inconsciemment la nature de l’être humain !

 

Quelle est la nature de l’autorité ?

Tout ce qui va contre notre liberté, contre notre nature, nous pousse à nous rebeller, à nous révolter ou à résister jusqu’à ce que nous baissons les bras par la peur ou l’intimidation qu’utilisent les gens en position d’autorité et ainsi accepter de s’y conformer.

Curieusement, une fois en position d’autorité, nous oublions nos sentiments que nous avons déjà vécus en pareille situation et imitons à notre tour, les gens en position d’autorité afin d’obliger et contrôler les autres à faire ce que nous voulons.

Cette expérience de contrôler les gens apporte un sentiment d’importance, de domination ou de respect tellement grandiose, qu’il ne nous vient jamais à l’esprit que l’autorité est l’obstacle majeur à notre propre liberté et celle des autres.

Malheureusement et sans s’en rendre compte, mêmes les gens en position d’autorité ne sont pas libres, car ils ont besoin des autres, ils dépendent des autres pour faire quelque chose afin de garantir la réalisation et l’obtention de leurs désirs égoïstes.

Par conséquent, la nature de l’autorité est l’absence de liberté.

 

Quelle est la raison d’être de l’autorité ?

L’autorité existe sur cette planète depuis toujours, car sa nature est l’absence de liberté et sa raison d’être est de créer le contraire de ce que nous sommes afin d’avoir la possibilité de choisir librement et consciemment qui nous sommes.

Pour bien comprendre la véritable raison d’être de l’autorité, il faut avoir l’intention de connaître ce qui donne naissance à vouloir contrôler les autres et ce qui garde en place cette habitude.

 

Qu’est-ce qui donne naissance à l’autorité ?

L’idée de la séparation donne naissance au sentiment de peur en croyant qu’il existe des gens moins importants que d’autres et ainsi désirer faire partie des gens importants aux yeux des autres.

Ce désir de vouloir être une personne importante aux yeux des autres crée l’intention d’accomplir un but, à imaginer des façons de faire et à être motivé pour agir afin de réaliser le désir d’avoir de l’importance.

 

Qu’est-ce qui garde en place l’autorité ?

Pour arriver à être une personne importante, le but est d’avoir un titre prestigieux ou un titre reconnu afin de pouvoir avoir le contrôle sur quelqu’un ou sur un groupe. Ce contrôle s’exerce en inventant un besoin pour survivre, être heureux ou tout autre idéal.

Au moyen du besoin, ceux en position d’autorité peuvent contrôler les gens par la peur de perdre ce besoin qu’ils croient essentiel et ainsi les contrôler à faire ce qu’ils veulent.

Ils croient que les êtres moins importants qu’eux doivent exécuter leurs ordres pour des désirs purement égoïstes.

Ce moyen de contrôle garde en place l’autorité en l’absence de liberté de choix et en l’absence de pouvoir de création afin de réaliser ce que l’on veut. Nous ne pouvons pas évoluer s’il y a un contrôle qui nous empêche de nous exprimer par la peur, la force, la menace, le jugement, la culpabilité, la condamnation et l’intimidation.

Cette croyance en l’autorité devient une conviction en nous, une certitude profonde en nous en observant les milliards de gens qui se soumettent à l’autorité par la peur et ainsi ne jamais remettre en question si cela fonctionne pour être bien, être libre et être heureux.

Cette habitude de l’autorité reste donc en place, de génération en génération.

 

L’autorité doit exister pour prendre conscience de notre nature

Êtes-vous conscient que l’autorité est la clé qui ouvre votre conscience de la liberté ?

Est-ce que l’acceptation de l’autorité permet de s’en libérer sans faire des efforts pour s’en libérer ?

Pouvez-vous offrir aux autres ce que vous voulez pour vous en matière de liberté ?

Croyez-vous que chaque être humain est aussi important qu’un autre ?

Saviez-vous que vous n’avez rien à apprendre sur la liberté, il suffit de vous rappeler que vous n’êtes pas l’autorité ?

Pouvez-vous être reconnaissant que l’autorité existe et ainsi l’aimer pour ce qu’elle est ?

 

Êtes-vous prêt à montrer l’exemple de ce qu’est un être humain éveillé ?

Si vous êtes ce genre de personne, nous pouvons faire évoluer notre conscience et celle des autres dans le but de créer un monde différent. Pour cela, je vous offre gratuitement la création de ces 4 outils essentiels.

 

Éveillez le monde avec nos 4 outils gratuits