Faut-il plus de lois pour créer un monde plus aimable ?

Faut-il plus de lois pour créer un monde plus aimable ?

Les politiciens et les gens au pouvoir croient que les lois contribuent à garantir une société sécuritaire et pacifique afin qu’elle fonctionne en ordre et protège les droits individuels.

Ces droits individuels, disent-ils, sont le fondement de la justice pour permettre la liberté de chacun et le respect d’autrui.

Ils sont convaincus que les lois permettent de créer un monde meilleur, un monde plus aimable, un monde plus respectable.

Malheureusement, ces profondes croyances produisent un monde détestable, indifférent et violent, car cette façon de penser nous pousse à vivre dans la plus profonde inconscience qui soit, dans l’inconscience de se connaître.

Si de plus en plus de lois sont ajoutées, est-il possible que le fondement de la véritable justice ne repose pas sur les lois, mais bien sur l’absence de lois, lorsque les gens prennent conscience de leur nature humaine et de leur unité ?

 

Quand le politicien contrôle quelqu’un avec des lois, il obtient ce qu’il veut, mais quand le politicien libère quelqu’un, alors l’autre obtient ce qu’il veut.

 

Quel est le désir inconscient de vouloir plus de lois ?

Très rares sont les gens qui s’intéressent à comprendre la raison d’être des lois et ce que la justice cache consciemment ou inconsciemment sous les apparences.

Lorsque des milliards de gens croient en quelque chose, il est très difficile de croire en autre chose et cela est l’obstacle majeur qui empêche les gens d’ouvrir leur esprit et se questionner concernant leurs croyances.

Le désir recherché par quelqu’un qui aspire au pouvoir ou au contrôle est d’être perçu comme une personne importante, un être supérieur aux autres. Pour y arriver, leur but est d’exercer leur pouvoir sur les gens et ainsi inventer des lois, des règles et des condamnations afin de réaliser ce désir sans tenir compte de la nature de l’être humain.

Manifestement, le désir d’être supérieur est un désir du corps, un désir pour bien paraître, un désir individuel, donc un désir moindre, inconscient ou égoïste, car un désir élevé est un désir de l’âme, un désir conscient qui fait du bien à soi et à l’autre.

En d’autres termes, ceux qui nous dirigent sont les personnes les moins évoluées de notre monde, car s’ils étaient plus évoluées, ils n’utiliseront jamais des lois ni de règles ni des châtiments pour faire agir les gens !

Ils ne se rendent pas compte de leur inconscience et par conséquent, ils n’ont pas l’intention de se connaître et comprendre comment ce désir d’être supérieur aux autres a pris naissance.

 

D’où prend naissance le désir d’être supérieur et vouloir plus de lois ?

Les crimes, les abus, la violence, l’injustice, les vols, les viols, donc tout ce qui est obtenu des autres sans leur consentement, sans leur permission, sans leur accord est en vérité, une copie conforme de la façon d’être des gens au pouvoir.

Lorsque j’étais enfant, les gens au pouvoir étaient mes parents, mes professeurs et tous ces adultes qui me donnaient tort pour avoir raison. Ensuite viennent les patrons, les dirigeants, les politiciens, les juges, les professionnels, etc.

Finalement, une fois adulte, je suis devenu comme eux sans m’en rendre compte.

Ainsi, nous tous avons été conditionnés, éduqués à imiter nos prédécesseurs selon l’exemple qu’ils montraient et cet exemple est de réaliser leur désir d’être importants, d’être des gens supérieurs sans être conscients des sentiments des autres, sans être conscients de demander leur consentement, leur permission, leur accord à faire quelque chose.

Et pour contrôler une masse de gens, une population, ils croient tous que les lois sont les seules solutions possibles pour arriver à leurs fins en utilisant la peur et la culpabiliser afin d’obtenir l’obéissance des gens à faire ou ne pas faire ce qu’ils veulent.

Par conséquent, le désir d’être supérieur aux autres prend naissance dans la profonde croyance populaire que nous sommes tous séparés et que nous devons lutter contre les autres afin d’obtenir nos désirs.

 

Le droit est le contraire de la liberté

Chaque être humain est motivé par ses propres désirs, donc les politiciens ou les gens en position d’autorité qui cherchent à imposer des droits aux autres au moyen de lois pour réaliser leurs désirs égoïstes ne sont pas conscients de qui ils sont et qui sont les autres créant alors, un désordre dans la société.

Plus il y a de lois et plus il y a du désordre et un manque de liberté.

Les gens qui demandent des droits ne se rendent pas compte de leur nature humaine qui est la liberté de choisir et d’aimer sans condition.

Les droits proviennent d’une entité extérieure qui se croit supérieur et dicte ce que les autres peuvent ou ne peuvent pas faire empêchant ainsi à cette même liberté de s’exprimer consciemment et de faire un nouveau choix, lorsque celui-ci n’a pas fonctionné, n’a pas réalisé le désir souhaité.

 

L’amour et le respect des autres ne viennent pas par obligation imposée

Les lois ne peuvent pas changer le comportement des gens envers les autres, car on ne peut pas exiger des comportements aimables ni du respect. La nature de l’amour n’est pas l’obligation imposée. Cela est un choix libre qui vient de l’âme des gens.

De plus, blesser les autres avec le jugement et la condamnation est la démonstration de quelqu’un qui a oublié sa nature aimable et ce genre de comportement ne fait qu’éloigner et oublier la véritable nature des gens. Plus nous blessons les gens et plus ils ont à l’esprit l’envie de riposter par vengeance.

Pour recevoir de l’amour, il faut d’abord se connaître, s’aimer et aimer les autres sans avoir à l’esprit de recevoir, d’exiger un retour. Vouloir un retour n’est pas l’amour, mais une version contre faite inventée par les humains inconscients de qui ils sont.

 

Avons-nous oublié notre véritable nature ?

Parce que les gens au pouvoir ont l’esprit fermé, alors ils ne peuvent imaginer que ce qui fonctionne est d’offrir la liberté de choix aux gens, de trouver ce qui les motivent personnellement, de leur poser des questions pour connaître leurs idées, de leur demander leur permission de faire quelque chose sans obligation, sans représailles et sans culpabilité de dire non.

Les gens qui dirigent ne sont pas conscients du pouvoir de création que chacun de nous a reçu à la naissance, car ce qu’ils veulent est de contrôler les gens afin de réaliser leur désir moindre, soit leur désir individuel uniquement.

Ils veulent être des gens supérieurs aux autres et pour y arriver, ils croient que les autres doivent rester inférieurs. Seul un être conscient et évolué remarque que cette façon de penser est primitive, car elle divise les relations au lieu d’unir.

N’est-il pas souhaitable d’enseigner par l’exemple et dès notre plus jeune âge, ce qu’est notre nature humaine et l’amour inconditionnel sans exiger un quelconque retour ?

N’est-il pas souhaitable de démontrer que nous sommes une âme et non un corps ? Que les relations servent à se connaître et non à se faire reconnaître ou à les utiliser pour notre satisfaction personnelle ?

 

Moins de lois possible est un signe d’évolution

Pour créer un monde plus aimable, il faut prendre conscience que l’amour n’est pas un résultat, n’est pas une conséquence, mais bien l’action qui produit un résultat. Nous sommes cela.

Est-ce que nos politiciens ou dirigeants ont oublié qui ils sont et ainsi vivre dans le désordre le plus complet ?

En oubliant que l’amour est une action libre et consentante dans les relations, les gens inconscients au pouvoir utilisent des lois et des règles en croyant que cela va fonctionner.

Pourquoi ne pas donner plus de pouvoir aux autres, de partager le pouvoir et d’en faire prendre conscience, au lieu de le garder pour soi au moyen de lois et de règles imposées ?

Est-ce que seuls leurs désirs comptent ?

Ce qu’il faut n’est pas d’ajouter de plus en plus de lois, mais de se rendre compte que cela ne fonctionne pas pour créer un monde plus aimable et ainsi voir en chacun de nous, d’ajouter consciemment des comportements aimables dans les relations.

 

Êtes-vous prêt à montrer l’exemple de ce qu’est un être humain éveillé ?

Agissons comme si nous n’étions séparé de rien ni de personne, et nous guérirons notre monde demain matin.

Agissons sans avoir à l’esprit un quelconque retour ou exigence venant des autres, mais un retour venant de soi-même à soi-même.

Agissons comme si nous n’étions séparé de rien et nous créerons un monde différent.

Voilà ce qui fonctionne et c’est la réponse que nous tous cherchons. C’est la solution que nous avons cherché, la révélation demandée dans nos prières.

Si vous êtes ce genre de personne, nous pouvons faire évoluer notre conscience et celle des autres dans le but de créer un monde différent. Pour cela, je vous offre gratuitement la création de ces 4 outils essentiels.

 

Éveillez le monde avec nos 4 outils gratuits