La compétition sportive encourage une division malsaine

Compétition sportive

Que le meilleur gagne !

La récompense au vainqueur !

Tout ce qui compte est la victoire !

Glorieux est celui qui finit premier !

N’est-ce pas ainsi que nous vivons sur cette planète en séparant les relations entre un gagnant et des milliers de perdants afin de se croire un meilleur être humain que l’autre par des compétitions sportives ?

 

Performer et lutter afin de mieux se diviser et se détruire

 

Comment pouvons-nous réellement collaborer ensemble à créer un monde harmonieux et aimable, quand chacun de nous voyons les autres comme des adversaires et en croyant que cela est sain dans nos relations ?

Bonne nouvelle. Les gens ayant un certain éveil de leur conscience comprennent que la compétition ne fonctionne pas pour vivre dans un environnement plus aimable et ainsi ouvrir leur esprit à recevoir librement, l’idée de ce qui fonctionne et l’expérimenter par la suite.

 

Avons-nous peur de perdre nos petits plaisirs ?

Nous tous désirons vivre en paix, en harmonie dans notre société et sur notre planète, mais il est extrêmement rare que quelqu’un constate que la compétition sportive fait naître les divisions et les conflits dans nos relations.

Nous avons essayé tant de chose sans avoir trouvé de réponse ou de solution adéquate, même pour le simple fait d’arrêter de nous disputer et de s’entretuer.

Cependant, il existe un obstacle majeur en chacun de nous. Avons-nous peur de perdre nos petits plaisirs et nos petites satisfactions que la compétition nous procure ?

En vérité, tout ce que nous avons essayé se résume à vouloir changer le monde, à vouloir cesser les disputes et les tueries sans vraiment avoir l’intention de comprendre ce qui donne naissance à ces problèmes.

De commencer à se changer soi-même, à montrer un comportement différent, à montrer l’exemple et par conséquent, encourager les autres à en faire autant s’ils le désirent afin de créer un nouveau monde.

Est-ce que nous avons oublié, en écoutant des gens inconscients, qu’il y a des plaisirs et des joies beaucoup plus élevés à collaborer ensemble, à ce que tout le monde gagne ?

Qui va avoir le courage d’être différent des milliards de gens et voir que cette profonde habitude ne fonctionne pas si nous voulons vivre dans un monde paisible et agréable ?

 

Comprendre l’idée de la compétition sportive en chacun de nous

Pour faire un choix plus élevé, il ne faut pas chercher des solutions à partir de nos esprits compétitifs, mais bien d’accepter et comprendre comment l’idée de se faire compétition a pris naissance en chacun de nous et de là, notre âme indique un choix plus élevé que notre esprit limité ne peut concevoir.

Quand j’étais un petit enfant, je n’avais pas à l’esprit qu’il y avait des enfants meilleurs que d’autres ! Je jouais avec mes petits amis sans avoir à l’esprit de lutter avec eux afin de gagner quelque chose, de recevoir une récompense ni de se séparer en équipe pour rivaliser entre nous.

Ce qui comptait était d’être ensemble, de ne pas être divisé ni avoir des conflits.

Cependant, ma mère voulait que je sois toujours à la hauteur de ses attentes, que je sois bien éduqué, le meilleur enfant possible, afin de bien paraître en société et si je faisais une erreur quelconque, selon ses critères, alors j’étais jugé et puni. Elle avait toujours raison et moi, toujours tort !

Elle me récompensait, quand je réalisais ses attentes ou elle me punissait dans le cas contraire.

Je regardais la télévision ainsi que le monde en général, et tous cherchaient à se comparer, à vouloir être meilleur que les autres, à gagner et avoir des récompenses. Par cette inconscience collective, je suis devenu comme eux et ainsi vivre dans la peur ou la culpabilité si je n’étais pas à la hauteur.

Ce ne sont pas les enfants qui ont inventé la compétition, mais bien les parents et adultes obsédés par leur quête de gloire, de pouvoir, de reconnaissance et de supériorité en croyant à tort, que la compétition était la solution pour améliorer leur estime personnelle en se comparant aux autres.

Et pourtant, ces mêmes adultes ont été des enfants jadis qui ont écouté des adultes !

N’est-il pas le moment idéal pour se rappeler ce que nous avons oublié à propos de notre véritable nature humaine ?

 

L’esprit compétitif divise la relation

Mes parents n’étaient pas conscients que la compétition sportive divisait les relations au lieu de les unir. J’ai cru qu’il était important d’être meilleur que les autres enfants, que j’ai oublié que ce qui comptait était d’être différent dans ma façon d’être.

Sans m’en rendre compte, j’ai causé de nombreux conflits et des divisions dans les relations, car je ne me souciais pas de mon bien-être ni celui des autres. J’étais obsédé par la reconnaissance et l’approbation de mes parents puis ensuite celle des autres.

N’est-il pas plus aimable et plus agréable d’apprécier nos différences, au lieu de chercher à être meilleur que les autres dans un même domaine imitatif ?

N’est-il pas plus aimable de collaborer avec les autres en offrant des comportements aimables au lieu de vouloir l’amour des autres qui ne viendra jamais, car eux aussi attendent l’amour des autres ?

Qui va commencer à montrer l’exemple et sentir en lui, le véritable sentiment d’amour ?

La véritable estime personnelle ne vient pas des autres envers moi, mais de moi envers moi, lorsque je fais quelque chose consciemment qui apporte du bien-être à moi et aux autres, non uniquement à moi, qui est l’égoïsme inconscient.

 

Êtes-vous prêt à montrer l’exemple de ce qu’est un être humain éveillé ?

Si vous êtes ce genre de personne, nous pouvons faire évoluer notre conscience et celle des autres dans le but de créer un monde différent. Pour cela, je vous offre gratuitement la création de ces 4 outils essentiels.

 

Éveillez le monde avec nos 4 outils gratuits