Ne confondez pas la confiance avec l’assurance !

La confiance et l'assurance

Avez-vous vu le nombre grandiose d’articles en ligne sur la confiance en soi ?

De lire ces milliers de « spécialistes » ou ces « leaders » nous raconter leurs conseils sans expliquer honnêtement leurs propres expériences ?

Tous ont la même façon de penser concernant la confiance en soi en ayant comme but d’avoir plus d’assurance et de dire aux gens quoi faire.

Ainsi, pour tous ces gens et ces milliers d’explications, la confiance en soi est quelque chose à obtenir, à avoir, donc un résultat.

Malheureusement, voilà exactement ce que la confiance n’est pas.

Elle n’est pas l’assurance qui est une profonde habitude de répéter la même expérience plusieurs fois et se sentir confortable, mais d’agir à partir d’un sentiment inconfortable.

 

La confiance c’est faire une nouvelle expérience inconfortable et l’assurance c’est refaire la même expérience confortable

 

Quelle est le désir d’avoir plus d’assurance ?

Une chose oubliée par presque toutes les personnes est celle de ne jamais avoir l’intention de connaître le sentiment et le désir qui se cachent en dessous de toute action ou réaction.

Les gens peuvent être conscients du moyen à faire pour accomplir un but, mais rares sont ceux qui sont conscients du désir souhaité une fois le but accompli et encore moins du sentiment actuel ou état d’être qui donne naissance à ce désir.

J’en faisais partie et j’avais à comprendre certaines choses à mon sujet.

Je n’étais pas conscient de ma vérité, de mon état d’être qui était la base de mes désirs et de mes actions.

Ainsi, dans toutes les situations que j’ai vécu concernant mon manque de confiance, mon désir inconscient était de bien faire quelque chose, de ne pas faire d’erreur, de ne pas avoir peur, de bien paraître aux yeux des autres, d’être à la hauteur.

 

Quel est le sentiment ou état d’être qui donne naissance à mon désir ?

En ayant l’intention de me connaître, j’ai pris conscience que ce désir cachait une profonde peur en moi. J’avais peur d’être honnête, d’être authentique, d’être transparent concernant mes sentiments.

Trop souvent, durant ma jeunesse, les adultes m’ont ridiculisé lorsque je déclarais mes sentiments en face d’une nouvelle expérience. En fait, la plupart des expériences d’un enfant sont nouvelles, donc inconfortables.

Je devais donc bien paraître pour ne pas me faire juger ou abaisser par les adultes et ainsi m’aimer à travers l’amour ou l’approbation des adultes.

En grandissant, cette habitude ou cette dépendance est devenue inconsciente et sans m’en rendre compte, je refaisais les mêmes expériences que je connaissais et ainsi éviter de mal paraître.

En d’autres termes, je recherchais une certaine assurance, mais je croyais que cela était la confiance.

 

La confiance est un état d’être inconfortable

La confiance en soi n’est pas un but à accomplir ni quelque chose à posséder ou à réaliser, mais bien un état d’être inconfortable qui lance une nouvelle expérience ou une nouvelle action sans connaître les résultats.

La confiance n’est pas un résultat, mais ce qui donne des résultats une fois l’expérience complète en pensée, parole et action.

La confiance n’est donc pas réservé aux gens « supérieurs » ni aux gens qui se croient des « leaders », elle est propre à chaque être humain qui est conscient de comprendre la différence entre l’assurance et la confiance puis de choisir d’agir consciemment.

Si je choisis de faire quelque chose en étant confortable et en étant certain de produire les résultats désirés, alors je suis conscient que cela est de l’assurance.

Si je choisis de faire quelque chose en étant inconfortable et en étant incertain de produire les résultats désirés, alors je suis conscient que cela est la confiance.

 

Est-ce que la vulnérabilité est la clé de la confiance en soi ?

Je me souviens de certaines expériences où j’avais peur de montrer ma vulnérabilité et ainsi vivre dans la peur constante de vouloir bien paraître ou être à la hauteur.

Mais lorsque j’ai commencé, une fois adulte, à me montrer tel que j’étais, à dire exactement comment je me sentais, à déclarer honnêtement mes choix moindres ou mes erreurs, à créer à partir d’un état d’être, à agir selon mes intuitions, j’ai pris conscience ce qu’était la véritable confiance en soi.

En fait, je ne savais pas comment démontrer mon humanité dans les relations en montrant l’exemple d’être vrai au lieu de montrer une image fausse en voulant bien paraître.

La peur d’être vulnérable est le contraire de la confiance en soi et elle se démontre par une belle assurance pour bien paraître.

Comme il est facile de bien paraître au devant des autres, lorsque l’on a fait la même expérience des milliers de fois !

 

Êtes-vous prêt à montrer l’exemple de ce qu’est un être humain éveillé ?

Si vous êtes ce genre de personne, nous pouvons faire évoluer notre conscience et celle des autres dans le but de créer un monde différent. Pour cela, je vous offre gratuitement la création de ces 4 outils essentiels.

 

Éveillez le monde avec nos 4 outils gratuits