Vouloir aider son prochain est souvent un désir inconscient et égoïste

Vouloir aider son prochain

Avez-vous remarqué combien nous vénérons et glorifions les gens qui disent aider leur prochain ?

  • D’écouter les politiciens s’élever, se complimenter de leur altruisme !
  • De voir les gens en position d’autorité se vanter d’aider les autres !
  • D’entendre certaines personnes se flatter d’orgueil avec leur bénévolat !
  • D’observer les professionnels obliger les gens à avoir besoin d’eux !

Ainsi, nous venons à croire que le plus grand idéal est de bien paraître en société et pour y arriver, quoi de mieux que de vouloir aider son prochain, peu importe si nous sommes inconscients de ce qui nous motive intérieurement ni si ce genre d’aide est bénéfique aux autres, selon eux-mêmes.

N’est-il pas fondamental de s’assurer que l’aide à offrir doit venir d’une demande véritable, d’un appel des autres, et non de vouloir faire croire aux autres qu’ils ont besoin de notre aide ?

Pourquoi ne pas poser des questions afin de connaître si l’autre désire notre aide ?

Pourquoi imposer notre aide sans demander la permission à l’autre ?

Avons-nous peur de découvrir la vérité chez l’autre et ainsi perdre ou ne pas obtenir notre désir inconscient et égoïste ?

 

Aider son prochain ne veut pas dire le rendre dépendant ni avoir besoin de vous afin de satisfaire votre obsession pour le pouvoir !

 

Vouloir aider son prochain est une obsession pour le pouvoir

Si j’ai à l’esprit de vouloir aider mon prochain, donc que ma motivation prend naissance dans cette volonté de réaliser mon désir, alors les autres ne m’intéressent pas même si j’en parle souvent, car je suis concentré, en toute inconsciente, à vouloir réaliser mon désir. Un désir inconscient et égoïste d’avoir de la gloire, de la reconnaissance, de l’importance, du pouvoir ou de l’argent.

En d’autres termes, je n’ai pas pris conscience en premier, de connaître le problème des autres sous forme de sentiment ni de comprendre leur désir d’être ou d’avoir qu’ils aimeraient réaliser.

J’ai plutôt mis l’importance à vouloir convaincre les autres qu’ils ont besoin de moi, de ma solution ou de mon travail, car avec ce moyen, je vais réaliser mon désir inconscient et égoïste en retirant de la gloire, de la reconnaissance, de l’importance, du pouvoir ou de l’argent.

Je crée une forme de dépendance aux autres envers moi afin de satisfaire mon désir, peu importe celui des autres.

Ainsi, c’est mon désir inconscient et égoïste qui m’intéresse en premier et non celui des autres.

Ce choix est moindre, car je n’ai pas compris que ce qui fonctionne vraiment est d’inclure mon désir dans celui de l’autre.

En comprenant et en réalisant le désir de l’autre en premier, je réalise le mien en toute conscience sans devoir manipuler les gens avec des mensonges inconscients comme « je veux aider les autres ».

 

L’aide véritable donne du pouvoir et non enlève du pouvoir aux autres

Vouloir aider son prochain est une idée venant d’un esprit inconscient et égoïste, mais observer son prochain afin de connaître son problème, de comprendre son désir et proposer notre aide librement et sans obligation est une idée venant d’un esprit conscient et aimable.

Est-ce que le véritable but d’aider quelqu’un de faible, de vulnérable, de démuni, est qu’il devienne plus fort et plus confiant, et non le laisser s’affaiblir davantage en ayant besoin des autres et ainsi perdre son pouvoir personnel ?

Croyez-vous réellement aider les autres en les laissant vous rendre plus puissant qu’eux ?

Est-ce que cela vous fait sentir plus important, plus grand, plus glorieux et plus précieux ?

Ceux qui se disent compétents dans le domaine des problèmes personnels et relationnels, pourquoi ne comprennent-ils pas, ne sont-ils pas conscients, n’offrent-ils pas, de redonner aux autres leur pouvoir de création ?

Quel genre d’aide est-ce ?

De rendre les autres plus dépendants, d’avoir besoin d’eux et ainsi dominer les autres, se sentir plus important que les autres ? Cela n’est pas de l’aide ni de la compassion, cela est une obsession pour le pouvoir sur les autres.

Les problèmes personnels et de relations sont des opportunités de création et d’évolution pour les gens. Permettre aux autres de solutionner ce type de problème, c’est ne pas être responsable de notre vie et jamais se connaître, jamais s’aimer en tant que créateur et jamais évoluer en conscience de qui nous sommes.

Les systèmes organisés sont la cause première de l’inconscience collective afin de manipuler les masses de gens à leur avantage, à leur bénéfice. Et cette même masse de gens font la promotion de ces systèmes qui créent l’ignorance et l’inconscience de soi.

 

Comment tuer tout désir et toute initiative ?

Toute personne consciente sait que si vous donnez continuellement à quelqu’un, alors vous pouvez le rendre totalement dépendant et tuer en lui, toute initiative de réaliser ses désirs et sentir sa grandeur, sa fierté, son estime. De tuer toute joie, tout amour en lui.

Les parents sont souvent inconscients avec leurs enfants en croyant tout leur donner au nom de l’amour, mais cela n’est pas l’amour.

Comment peuvent-ils se sentir fier et s’aimer, quand ils ne sont pas conscients d’entreprendre eux-mêmes, en toute liberté, à faire des actions pour réaliser leurs propres désirs ?

Pourquoi doivent-ils presque toujours compter sur les autres ?

D’où provient cette habitude d’aller à l’extérieur d’eux, au lieu de commencer à l’intérieur d’eux et ainsi prendre conscience de leur pouvoir de création ?

 

Est-ce que votre compassion est plutôt une adoration pour le pouvoir ?

Probablement, il y a une intention cachée, plus profonde, à vouloir aider les faibles, les plus démunis ou les enfants.

Lorsque vous désirez aider quelqu’un, votre aide est souvent offerte d’une manière qui crée une dépendance continue, plutôt qu’une indépendance rapide. Vous croyez avoir de la compassion, mais c’est une obsession pour le pouvoir, pour dominer et se sentir plus important que l’autre personne.

Cette différence est très subtile et, dans bien des cas, les gens ne savent pas, ne sont pas conscients qu’ils recherchent cette obsession du pouvoir.

Ils croient qu’ils font de leur mieux pour aider quelqu’un, mais en vérité, ils sont tout simplement en train d’augmenter leur importance, leur supériorité par rapport à l’autre personne. De se sentir plus respectable que l’autre.

Est-ce que ce genre d’aide est une drogue, une dépendance, un besoin, qui séduit les faibles ?

Est-ce que le véritable but d’aider les faibles est de devenir forts, et non les laisser s’affaiblir davantage pour créer une plus grande séparation, une plus grande injustice, un plus grand contrôle sur les autres ?

Avant de vouloir aider son prochain, sommes-nous conscients que nous avons été conditionnés, dès notre enfance, à avoir besoin des autres et une fois adultes, imiter à notre tour, que les autres aient besoin de nous afin de satisfaire nos désirs inconscients et égoïstes ?

 

Êtes-vous prêt à montrer l’exemple de ce qu’est un être humain éveillé ?

Si vous êtes ce genre de personne, nous pouvons faire évoluer notre conscience et celle des autres dans le but de créer un monde différent. Pour cela, je vous offre gratuitement la création de ces 4 outils essentiels.

 

Éveillez le monde avec nos 4 outils gratuits