Les 3 ruses des gens au pouvoir pour contrôler la population

Les ruses du pouvoir

Devons-nous vendre notre âme au diable, perdre la foi en nous, douter de nous pour que les systèmes puissent avoir du succès ?

Avez-vous remarqué que c’est en offrant ce que nous croyons avoir besoin, que les gens qui contrôlent les systèmes peuvent nous manipuler à leur guise et ainsi s’enrichir sur notre dos ?

Pouvons-nous accepter que c’est la peur de perdre nos besoins qui provoquent en nous, les réactions et les raisons nécessaires pour maintenir en place ces systèmes de dépendance au service des plus puissants ?

Avons-nous oublié que les systèmes sont utiles lorsque le besoin, qui est un choix moindre, est remplacé par une préférence libre, qui est un choix plus élevé ?

 

Comment les gens au pouvoir peuvent-ils contrôler la population ?

Tous les systèmes et institutions ont été créés par les riches et les puissants, et ce sont les riches et les puissants qui continuent de les soutenir. Dans la plupart des cas, ce ne sont pas les riches et les puissants en tant qu’individus qui le font, mais les systèmes sociaux et les institutions qu’ils représentent.

En appuyant de tels systèmes, ces individus peuvent se laver les mains de toute responsabilité personnelle quant aux conditions qui oppriment la population tout en favorisant leurs intérêts personnels.

En vérité, pour avoir du succès, ces systèmes doivent nous contrôler en inventant des besoins, c’est la seule façon.

Nous devons douter de nous-mêmes, douter de nos capacités, sinon nous nous approprierons de notre pouvoir de création. Ce ne serait pas bien. Ce ne serait pas bien du tout. Pas pour les gens qui détiennent actuellement le pouvoir. Ils détiennent le pouvoir qui nous appartient et ils le savent.

En fait, les systèmes politiques, économiques, religieux, éducatifs et sociaux ont tous trois ruses qui protègent les gens qui dirigent ces systèmes :

 

1. Nous faire perdre la foi en nous-mêmes

Si nous posons des questions, nous commençons à penser. Si nous pensons, nous commençons à revenir à notre source intérieure, notre connaissance intuitive, notre imagination, nos sentiments, nos vérités dans l’âme.

L’enseignement, la religion, le gouvernement, les riches qui nous embauchent, ne peuvent nous le permettre, car nous sommes susceptibles de trouver une réponse différente d’eux.

Alors, ces systèmes doivent nous faire douter de nous. Ils doivent nous faire douter de notre propre capacité de penser clairement et que nous ne sommes pas assez intelligents pour vivre la vie désirée en toute liberté.

Cette première tâche apporte l’oublie de soi par la négation de qui nous sommes, de perdre confiance en nous, de nous faire sentir moins importants qu’eux.

 

2. Nous faire voir qu’elle possède les réponses que nous n’avons pas

Ainsi, ces systèmes ont créé un mythe que la vie est une école pour apprendre, que sans cette éducation, nous ne pouvons pas avoir une vie de bonté, de paix et de croissance.

Nous n’avons pas été éduqués que les réponses soient en nous, mais que l’école et les gens au pouvoir possèdent toutes les réponses.

Ils ont créé un habitude que seuls les gens éduqués peuvent et sont capables de bien vivre et d’aider son prochain afin de créer un monde meilleur. À regarder notre monde, nous observons que leur façon de faire n’a pas fonctionnée.

Nous misons sur l’accumulation de connaissance mémorisée qui ne nous aide même pas à solutionner nos simples problèmes. Nous n’avons pas appris ni compris que le but de l’éducation n’est pas la connaissance, mais la sagesse, qui est la connaissance appliquée.

Nous avons été éduqués que ceux qui savent ont toujours raison et alors ils peuvent dire aux autres quoi faire à leur avantage, en nous faisant croire que c’est pour notre bien.

Cette deuxième tâche est de créer en nous, une dépendance envers le besoin de ces systèmes afin d’être heureux ou de survivre et que ces systèmes possèdent les réponses que nous n’avons pas.

Notre pouvoir personnel est dans les mains des systèmes. Et si nous prenons conscience de notre pouvoir de création (pensée, parole et action), alors quel serait la nécessité, l’existence de ces systèmes ?

Je ne dis pas que ces systèmes ne sont pas importants, je dis que nous n’avons pas besoin de ces systèmes pour être heureux et survivre. Avoir besoin, c’est ne pas avoir d’autre choix et ainsi en dépendre.

 

3. Nous faire accepter ses réponses sans poser de questions

L’éducation nous a conditionné l’esprit à apprendre au lieu de comprendre par nous-mêmes au moyen de questions. Elle nous donne les réponses que nous devons croire pour vraies selon leur version des faits, sans aucune possibilité de comprendre tous les faits et ne pas répéter les mêmes erreurs que nos prédécesseurs.

Nous ne pouvons même pas poser des questions ou réfléchir à leurs idéaux, car cela pourrait compromettre leur autorité.

Ainsi, cette troisième tâche est d’introduire en nous, une forme de culpabilité par le jugement, et ainsi nous punir ou nous faire peur, si nous essayons de comprendre autre chose. Nous devenons des copies conformes au service des gens qui dirigent ces systèmes politiques, religieux, économiques, éducatifs et sociaux.

 

Existe-t-il un choix plus élevé ?

Une personne éveillée sait très bien qu’elle n’a pas besoin d’aucun système pour être heureuse et survivre, que cela est une illusion qui doit exister afin de pouvoir faire un choix plus élevé.

Ce qui compte, n’est-il pas de croire que nous pouvons utiliser les systèmes, mais qu’ils ne sont pas nécessaires pour notre survie ni pour notre bonheur ?

Que nous avons tous les outils pour créer la vie que nous souhaitons ?

 

Êtes-vous prêt à montrer l’exemple de ce qu’est un être humain éveillé ?

Si vous êtes ce genre de personne, nous pouvons faire évoluer notre conscience et celle des autres dans le but de créer un monde différent. Pour cela, je vous offre gratuitement la création de ces 4 outils essentiels.

 

Éveillez le monde avec nos 4 outils gratuits