Jouer à la victime est-il un rituel pour ne pas se remettre en question ?

Jouer à la victime

Étonnamment, nous vivons dans un monde où presque tous les gens croient qu’il existe des victimes et des bourreaux.

Comme si certaines personnes sont bonnes et d’autres mauvaises !

Évidemment, je n’approuve pas les actions criminelles et malveillantes.

Cependant, est-ce que ces jugements reposent sur une façon de penser superficielle et une profonde croyance de ne jamais se remettre en question ?

Si vous désirez continuer à ne pas vous remettre en question, libre à vous, mais sans une prise de conscience de votre pouvoir de création, rien ne pourra changer.

 

Les victimes ne sont jamais responsables

Pourquoi les « victimes » n’observent jamais leur propre comportement dans les relations afin de voir s’ils ont une certaine responsabilité d’avoir produit les conséquences ou les résultats que nous nommons « crimes ou atrocités » ?

Est-il possible que les victimes croient et sont convaincus qu’ils n’ont rien à voir avec le processus qui cause les conséquences malheureuses ? Est-il possible que ceux qui les défendent croient la même chose ?

Si c’est le cas, alors inconsciemment et involontairement, ils aggravent et augmentent le nombre de crimes et de monstruosités dans notre société, car ce qui donne naissance à ces malheurs n’est pas compris et reste en place.

Difficile à croire, n’est-ce pas ?

En fait, nous avons été conditionné à analyser une conséquence ou effet en se limitant à la dernière réaction qui a produit ce résultat, donc une compréhension superficielle de tout le processus en cause. Par exemple :

  • J’ai été violé, donc la cause est le violeur
  • J’ai été agressé, donc la cause est l’agresseur
  • J’ai été volé, donc la cause est le voleur
  • J’ai été trompé, donc la cause est le trompeur
  • J’ai été congédié, donc la cause est celui qui m’a congédié
  • J’ai été malade, donc la cause est la maladie

Ainsi, nous avons toujours cru à la loi de cause à effet sans tenir compte que la véritable cause n’est pas « une cause », mais bien un processus en cause comportant plusieurs étapes.

 

La véritable cause n’est pas la dernière réaction

Comme notre système de justice punit la dernière réaction qui a produit la conséquence, alors rares sont les gens qui voient l’importance de se remettre en question afin de comprendre si la dernière réaction est un effet venant d’une autre réaction.

Pour une personne ayant une conscience éveillée, la cause n’est pas la dernière réaction avant un résultat, mais un processus comprenant plusieurs réactions, plusieurs étapes de création ou de cocréation.

Je me souviens très bien que j’étais uniquement préoccupé par les résultats, jamais par le processus en cause qui produisait les résultats. Par conséquent, je cherchais par habitude apprise, des coupables pour me soulager et jouer à la victime afin d’obtenir de la pitié ou de la compassion et ainsi me laver les mains de toute responsabilité.

En vérité, j’ai contribué inconsciemment à mes propres malheurs en n’offrant pas des comportements aimables et justes dans les relations, des comportements malsains qui obligeaient les autres par l’autorité, qui exigeaient des autres par les conditions, qui  manipulaient les autres par la supériorité ou qui menaçaient les autres par la violence verbale à me donner ce que je désirais sans tenir compte des sentiments et des intentions des autres.

Par conséquent, je blâmais la dernière réaction des autres, mais jamais je ne remettais en question mes comportements qui donnaient naissance à mes malheurs.

Heureusement, j’ai pris conscience que dans la plupart des cas, c’était mon comportement qui blessait les autres et les a fait réagir à me blesser à leur tour.

 

L’idée de séparation est la base de notre vie

L’idée de séparation est la base de tous nos problèmes jumelée avec l’inconscience de notre pouvoir de création et de cocréation qui donne naissance à une forme de penser qui juge, qui blâme et qui accuse les autres de tous nos malheurs.

Il ne vient jamais à l’esprit des gens, d’observer en eux le processus de création et comprendre qu’ils sont responsables de tout ce qui leur arrive, peu importe quoi.

Est-ce que notre façon de penser conditionnée divise la relation sans s’en rendre compte afin de satisfaire nos propres intérêts, nos besoins et ainsi dépendre des autres et les accuser de nos malheurs ?

En vérité, il n’y a ni victimes ni bourreaux, il n’y a que des gens inconscients ou conscients de se connaître vraiment et utiliser aimablement leur pouvoir de création.

 

Êtes-vous prêt à montrer l’exemple de ce qu’est un être humain éveillé ?

Agissons comme si nous n’étions séparé de rien ni de personne, et nous guérirons notre monde demain matin.

Agissons sans avoir à l’esprit un quelconque retour ou exigence venant des autres, mais un retour venant de soi-même à soi-même.

Agissons comme si nous n’étions séparé de rien et nous créerons un monde différent.

Voilà ce qui fonctionne et c’est la réponse que nous tous cherchons. C’est la solution que nous avons cherché, la révélation demandée dans nos prières.

Si vous êtes ce genre de personne, nous pouvons faire évoluer notre conscience et celle des autres dans le but de créer un monde différent. Pour cela, je vous offre gratuitement la création de ces 4 outils essentiels.

 

Éveillez le monde avec nos 4 outils gratuits